Programme de prépa maths sup en MPSI, PCSI, PTSI, BCPST 1

Les anciens terminales S découvrent le monde de la prépa maths sup, et l’adaptation qu’il demande. Quelle que soit la filière choisie après le bac, MPSI, PCSI, PTSI ou BCPST, les élèves vont devoir faire preuve de rigueur et de travail acharné. En prépa Math Sup, les élèves commencent à s’imprégner des exigences des concours, qui se déroulent à la fin de l’année de maths spé, et à acquérir des connaissances pour l’avenir, dans les études supérieures entre autres.

Les matières scientifiques, au centre

Si le cursus est encore appelé maths sup / maths spé, c’est principalement par le fait que les mathématiquessont la matière la plus importante. En général, c’est celle qui a le plus gros coefficient aux concours et le plus gros volume horaire. Bien entendu, les autres matières scientifiques sont également primordiales : physique, chimie, sciences industrielles. Leur importance sera fonction de la filière choisie (PCSI, MPSI, PTSI ou BCPST).

Les matières littéraires, à ne pas négliger

A défaut d’être excellents dans les matières scientifiques (maths, physique-chimie, SI ou SVT), les taupins, qu’ils soient MPSI, PCSI, PTSI, ou BCPST, doivent acquérir un bon niveau en français et en anglais ainsi qu’une méthodologie précise et un lexique très dense pour les concours. Ces matières peuvent en effet rattraper un faux pas en matières scientifiques ou faire la différence.

Les cours de français permettent aux élèves d’acquérir une culture littéraire et une ouverture d’esprit importante. Ils développent une faculté d’expression et de démonstration, nécessaires pour les épreuves scientifiques. La méthodologie est de rigueur dans cette matière, qui ne demande pas seulement des connaissances mais également un raisonnement très poussé.

Les élèves souhaitant un enseignement abstrait, très mathématique, vont plutôt s’orienter vers des classes préparatoires MPSI. Les maths y sont très développées, aussi bien via son programme denseque dans son implication dans les programmes de physique-chimie et de SII. La matière de Science de l’ingénieur est très abstraite et peu approfondie.

Les élèves appréciant l’expérimentation, les sciences physiques et la chimie se destinent plutôt à la prépa PCSI. Les maths y sont toujours très présentes ; toutefois, la physique et la chimie sont très approfondies. En effet, la PCSI est la seule maths sup à distinguer les deux sciences. Les Travaux Pratiques et les TD sont importants dans ce cursus.

Les cours en PTSI sont caractérisés par un équilibreentre les différentes matières, maths, physique-chimie et sciences industrielles de l’ingénieur. Les Sciences de l’Ingénieur ou SI y sont très développées, c’est la matière phare. L’enseignement est moins abstrait, beaucoup plus pratique. En effet, les Travaux Pratiques sont mis en avant, aussi bien en Physique-chimie qu’en Sciences de l’ingénieur.

La prépa BCPST a la spécificité de ne pas proposer de cours de sciences de l’ingénieur, mais des cours de Sciences de la vie et de la Terre. Elle concerne les élèves souhaitant devenir vétérinaire ou entrer dans une école spécialisée d’ingénieur. Les cours de maths sont très développés, car ils permettent une rigueur d’esprit. La physique-chimie et la SVT sont également très importantes.

Fermer le menu
Avis Google: 5 sur 5 pour 92 avis.